12842500_953851554696865_1502423287_o

Salut !

Sans s’en rendre cela fait déjà deux mois que je n’ai pas écrit sur mes déplacements, expériences et courses. Sans trop tarder, voici donc ce que j’ai fait depuis le début du mois de mars :

-2e position à la Coupe Panaméricaine de Clermont, Floride au début de mars

-1e position au Championnat Panaméricain sprint à Sarasota, Floride, une semaine plus tard

-Un départ plus ou moins inattendu à la Coupe du Monde de New Plymouth, Nouvelle Zélande, où je prends la respectable 22e position

-Déplacement vers l’Australie une semaine avant la WTS de Gold Coast, me retrouvant 4e sur la liste d’attente

-Départ (un peu surprise) appris lors du ‘’briefing’’ pré-course, deux jours avant le départ de WTS Gold Coast

-44e position sur une journée torride et assez rude, avec une bonne natation et un vélo très difficile, mais ‘’plus de jus’’ dans le réservoir rendu à la course à pied

Après un bon camp d’entraînement en altitude en Équateur, mes deux résultats en Floride ont reflété une bonne forme physique, ce à quoi on espérait, et nous avons même surpassé nos attentes par rapport aux résultats! On a cru par la suite que les critères de qualification pour les Championnats du Monde U23 avaient été atteints, mais de nouveaux critères étaient sur le point d’être instaurés. Petite déception de ce côté, mais de toute manière, ces courses sont loin de m’avoir servies à rien, elles m’ont permises de m’aligner au tout début du mois d’avril à ma première Coupe du Monde de la saison à New Plymouth!
12842500_953851554696865_1502423287_o

Je m’y suis donc dirigé en mode solo, mon groupe retournant au Québec le 1er avril. J’ai eu la chance de profiter d’un homestay avec une famille assez bourdonnante et excessivement accommodante, ce qui a sûrement simplifié mon séjour! Une natation correcte et un bon vélo m’ont placé en jolie position, mais avec une deuxième transition difficile, je me suis retrouvé à partir de l’arrière de mon groupe. J’ai enchaîné avec une solide course à pied pour remonter à la 22e position, ma mauvaise transition me coûtant le top 20.

12961215_785797518231515_7312031128676081686_o

Le lendemain, départ pour Brisbane, où j’attendrais de voir si j’allais me diriger vers Gold Coast (dans l’espoir d’y faire la liste de départ) ou y rester une semaine de plus à m’entraîner en prévision de la Coupe du Monde de Chengdu, en Chine. Bien évidemment, c’est le premier scénario qui s’est concrétisé. J’ai donc eu la chance de prendre mon premier départ à vie en WTS, moment très excitant!!

Après une natation très rapide, je me suis retrouvé dans le second groupe, quelques secondes derrière le groupe de tête, lequel nous avons rattrapé qu’après quelques tours du parcours très technique et excessivement exigeant. Le rythme infernal s’est ensuite maintenu pour quelques tours encore, pour ralentir quelque peu (à ma grande joie) lors des deux derniers tours. Vient la deuxième transition, et dès le départ de la course à pied, les batteries sont complètement à plat, plus aucun jus dans le réservoir. Malgré que je me fais dépasser de tous les bords et me retrouve rapidement à l’arrière de la course, une chose est claire dans mon esprit, c’est que je veux absolument terminer cette course : Pas question d’abandonner ma première WTS. C’est donc de peine et de misère que je rallie le fil d’arrivée en 44e position, suivi d’une petite visite à la tente médicale pour un léger coup de chaleur. Malgré le résultat décevant, ce fut une superbe expérience des spécificités du plus haut niveau, et très motivant pour retourner à l’entraînement afin de pallier mes lacunes.

12957498_10155171165109572_6657264416714977745_o

Quelques jours plus tard, long retour vers Montréal, puis quelques journées de repos bien mérité en récupérant du 14h de décalage horaire.

Puis, la fin de semaine passée, je me suis aligné à la Coupe Panaméricaine de Richmond, aux États-Unis. Résultat, une 5e position correcte, mais étant plus une course de préparation pour la Coupe du Monde de Huatulco de la semaine suivante, pas trop d’inquiétudes.

En ce moment au Mexique, je m’alignerai ce dimanche matin à Huatulco en recherche d’un bon résultat sur un parcours distance olympique très exigeant (chaleur et dur parcours cycliste), mais tout à mon avantage!

Merci de votre support, et à bientôt!
Au plaisir,

Xavier Grenier-Talavéra

Club de triathlon TRIO-O-LACS, 2015 ©

Suivez-nous